Les fonctionnalités


Également désignée sous l’appellation de « Pierre Papier », la Société Civile de Placement Immobilier (SCPI) désigne un organisme qui est la propriété de différents investisseurs et dont la finalité est la gestion et la constitution d’un patrimoine immobilier locatif. Ce dernier sera constitué de commerces, d’habitations ou encore de bureaux. Quelles sont les spécificités d’une telle structure et quels sont ses attraits, notamment en terme de revenu ?

Quelles sont les caractéristiques majeures d’une SCPI ?

Par l’acquisition des parts de ce type de sociétés, l’investisseur va pouvoir percevoir des sources de revenu découlant directement de ce patrimoine sous la forme de loyers ou encore de plus-values touchées dans le cadre d’une cession par exemple. Tout d’abord, détenir des parts dans cette société offre la possibilité de gérer différents actifs immobiliers simultanément sans pour autant avoir à concéder un gros investissement de base.

En outre, la gestion de celle-ci pourra être exclusivement confiée à un organisme en lieu et place des investisseurs. Ces sociétés spécialisées vont plus particulièrement se charger de la collecte de fonds des investisseurs, de choisir les actifs immobiliers les plus prometteurs ou encore de choisir les locataires des lieux. Autre principe et non des moindres relatif à cette structure, chacune de ses parts est liquide, ce qui signifie que l’investisseur peut procéder à la vente de la sienne à son initiative. Enfin, une autre spécificité propre à la SCPI est qu’il s’agit d’une solution d’investissement accessible à tous.


Quelles sont les deux principales catégories d'une SCPI ?

Il existe deux grandes familles de SCPI : la SCPI de rendement et celle fiscale. Chacune d’entre elles poursuit un objectif spécifique. Celle de rendement va concerner les fonds immobiliers et va s’attacher à obtenir les rendements les plus élevés au profit de ses investisseurs. Il s’agit ici de générer un maximum de revenu locatif régulier. Le sociétaire de rendement va naturellement se tourner davantage vers le marché de l’immobilier professionnel dans la mesure où ce dernier fluctue moins que celui du résidentiel et que les protections juridiques encadrant un bail professionnel sont plus développées que ceux d’un bail résidentiel.

En ce qui concerne les « Pierre Papier » fiscales, l’objectif de l’investisseur sera l’acquisition de biens immobiliers dont l’éligibilité à certaines réductions d’impôts conformément à certains dispositifs fiscaux est avérée. L’intérêt ici pour l’investisseur sera la défiscalisation d’une partie de sa mise d’origine par le biais de cette SCPI.


Société civile de placements financiers en France


SCPI : Un investissement particulièrement porteur

Les « Pierre Papier » apparaissent comme des solutions alternatives très attractives au traditionnel achat de bien immobilier. De plus, à la différence de ce dernier, investir dans ces sociétés octroie une liquidité à tout moment et permet de diversifier les risques.

Pour détenir des parts dans une SCPI, l’investisseur pourra s’orienter sur différents supports que sont la détention en direct (souscription directe auprès de la société de gestion), l’assurance-vie (qui permet par la même occasion de bénéficier d’avantages fiscaux) ou par le biais d’un compte-titre. Au sujet de son financement, l’acquisition de parts pourra judicieusement se faire par effet de levier, autrement dit par endettement, notamment en souscrivant un crédit immobilier auprès d’une banque.